The terminal bar

Publié le par Fred Pougeard

The terminal bar

La télévision suspendue
dans sa cage grillagée,
à l'abri des jets
de bouteille d'une rage fortuite,
est icône et fétiche,
qui nous donne notre content
de magie et de rédemption,
de routine et de sentiment.
Les guirlandes d'un an pendent
à côté d'un laissé pour compte
qui tremble ; les cadavres collent
au papier tue-mouches crasseux.
Les neiges de Manhattan volent
sur les eaux constellées,
des traînées de vapeur montent
des bouches d'aération du métro...
Bienvenue sur la planète
dont les bières fluorescentes
grésillent dans le silence
désolé des sphères.
Claque la porte, secoue
la neige de tes souliers,
avoue que les vastes ténèbres
ont fini par te battre.
Nul n'a trouvé le Graal
ni conquis le cosmos :
rejoins la clientèle
qui se regarde grossir.

Derek Mahon, La mer hivernale et autres poèmes, traduit de l'anglais (Irlande) par Jacques Chuto. The Gallery Press 2011. Cheyne Editeur 2013