Après Ikkyu (extraits)

Publié le par Fred Pougeard

Photograph from CSU Archives / Everett

 

18
Mon zabuton est aussi le lit de ma chienne. Rose y dort,
mu jusqu'au bout des poils. Je l'ai aperçue
au clair de lune ; mince silhouette blanche lovée
sur le coussin vert, frémissant de rêves de caille.
Elle me repère, ouvre un œil, bouge la queue. Se rendort.
Lorsqu'elle s'éveille, elle est si vive que j'ai honte
de ma propre danse tiède, d'heures trop longues devant l'âtre.
 
25
Parlé au Dieu des Hôtes de la situation des Indiens 
d'Amérique il a dit que cest seulement une question de temps, 
que, faible consolation peut-être, les esprits nous ont déjà presque
noyés ans la laideur que nous sommes devenus,
qu'il reste quelques clairières difficiles d'accès
où des ours mi-humains dansent en cercle imparfaits.
 
28
Lin-Chi affirme que d'avoir jeté sa tête aux orties il y a si
longtemps, on continue sans cesse de la rechercher là
où elle n'est pas. L'avenir d'une tête se lit dans une pelletée
de poussière. La fille délicieuse que j'ai aimée voilà quarante ans
pèse maintenant, selon les nécrologues, 13,6 kilos net.
Pourquoi nage-t-elle encore dans l'eau folle du méandre ?
 
34
C'est au sixième siècle que les chrétiens 
voulurent que les bêtes ne soient pas acceptées au royaume des cieux. 
Sabots, ailes et pattes ne savent pas mettre d'argent sur le plateau de la quête.
Leurs cervelles pleines de merde, ces cinglés ont exclus nos animaux aimés.
Théologiens, comptables, la même chose vraiment, clique unique
des évangélistes de la télé, autant de virus planqués.
 
39
A la prochaine mensualité, je vous livrerai Crazy Horse et Anne Frank, 
leurs conversations rapportées par Matthieu, l'évangéliste célèbre
qui avait coutume, comme tous les autres scribes, d'y mettre un peu sa prose.
Dieu est dur. L'écriture correcte de la terre pourrait être entreprise
sur un bristol moyen, si nous n'étions pas ivres de notre propre sang. 
 
Jim Harrison, L'Éclipse de lune de Davenport et autres poèmes (Edition bilingue) After Ikkyu and Other Poems (1996) Traduit de l'américain par Jean-Luc Piningre. Editions La Table Ronde 2016