L'attentive

Publié le par Fred Pougeard

Pour le craintif et l'apeuré, pour l'innocent
Et pour le simple qui n'a pas peur d'avoir peur,
Aussi l'enfant qui ne connaît pas de frontière,
L'amoureux téméraire emporté par la loi
Des flammes de son feu : pour quiconque se quitte
Et se jette vers l'autre, une ivresse est captive
Et son miracle attend celui qui sort de soi.
Tout ce qui donne au lieu de prendre pour tenir,
Ce qui appelle au lieu de dire et de savoir,
Ce qui se vide au lieu de se remplir de tout,
Ce qui se perd au lieu de se chercher toujours
Se retrouve riche soudain comme une source
Emerveillée et cependant inépuisable.
 
Armel Guerne, Le poids vivant de la parole. Solaire 1983. Editions Federop 2007