Prière

Publié le par Fred Pougeard

 

Que l’innocence demeure

     qu’il lui soit donné de pouvoir se perdre dans l’inutilité de ce monde
     qu’elle soit suffisamment forte pour oublier de le clamer
     que dans son silence où elle éclaire il n’y ait pas d’obstacle à son silence
     qu’elle soulève ce monde las et danse dans sa poussière
     que son sourire de fleur soit à jamais inscrit sur mes lèvres lorsqu’elles
deviendront givre
     qu’elle soit l’innocence à jamais
     Que d’aucuns puissent s’en saisir qui voudront sauter hors du bourbier
     qu’elle soit ; ce que de toujours l’affirme ce dialogue de terre et de ciel à
l’écart des chemins imposés
     qu’elle soit cette folie, suffisamment sourde, receleuse de source pour que
 tant de soifs s’y abreuvent.
     Amen.
 
Pierre-Albert Jourdan, Le bonjour et l'adieu, Editions Mercure de France 1991