Top articles

  • Je suis

    10 octobre 2016

    Je ne sais rien et je le sais. N'est pas plus vain, Penché sur le cristal silencieux des sphères, Celui qui guette le reflet d'un de ses frères (Le reflet ou le corps, c'est même chose enfin). Je suis sûr, tacites amis, tous nous le sommes, Qu'il n'est...

  • Sont les fleuves

    10 octobre 2016

    Nous sommes le temps. Nous sommes la parabole fameuse d'Héraclite l'Obscur. Nous sommes l'eau, et non le dur diamant, l'eau qui se perd, non celle qui repose. Nous sommes le fleuve et nous sommes ce Grec qui se voit dans le fleuve. Son reflet change dans...

  • Je suis entré à la place du fauve dans la cage...

    10 octobre 2016

    Je suis entré à la place du fauve dans la cage, ai gravé mon terme et mon surnom au clou sur le bat-flanc, vécu au bord de l'eau, joué à la roulette, dîné avec le diable seul sait qui, en habit. Du sommet d'un glacier, j'ai contemplé le monde, par trois...

  • Vieille Europe

    10 octobre 2016

    Sous d'assombris lambris dorés confiserie du néant en frac noir deux hommes du monde luttent à mort se mordant le sang mais frêle sous les firmaments l'enfant morveux sur les remparts regarde l'Ourse et le Chariot les yeux plongés dans leurs étoiles son...

  • Onde

    10 octobre 2016

    Un onde un train d'ondes ……………………………. Venant d'un lointain allant vers des lointains une onde prend mon centre à part montrant, visant l'essentiel. le particulier sombre Des impatiences se livrent à la patience désignant les défauts sur fond surnaturel...

  • Toute possibilité de souffler...

    10 octobre 2016

    Toute possibilité de souffler comme de revenir en arrière lui étant retirée, ce vagabondage forcé lui donne l'illusion de couvrir des distances et d'avancer du même pas que la passion qui le conduit là où il trouvera peut-être ce qu'à défaut de chercher...

  • Le paradis sur les toits

    10 octobre 2016

    Le jour sera tranquille, froidement lumineux comme le soleil qui naît ou qui meurt et la vitre hors du ciel retiendra l'air souillé. On s'éveille un matin, une fois pour toujours, dans la douce chaleur du dernier sommeil : l'ombre sera comme cette douce...

  • Chardon argenté /Silberdistel

    10 octobre 2016

    S'en tenir à la terre Ne pas jeter d'ombre sur d'autres Etre dans l'ombre des autres une clarté Sich zurückhalten an der Erde Keinen Schatten werfen auf Andere Im Schatten der Anderen leuchten 1978 Reiner Kunze, Auf Eigene Hoffnung, Aux risques et espoirs,...

  • Programme de principe

    10 octobre 2016

    La prochaine fois que je viendrai au monde ici je transcrirai chaque minute dès le début. Je n'en consommerai pas une seule sans réfléchir d'abord, et le cas échéant j'arrêterai le temps afin qu'il attende ma décision. Je choisirai les jours de calme,...

  • Avec toi

    10 octobre 2016

    Turquoise rafale fuient Par couples les perroquets Véhémences Le monde flambe Un arbre Bouillonnant de corbeaux S'embrase sans brûler Immobile Parmi les hauts tournesols Tu es Pause de la lumière Le jour Un vaste mot clair Battements de voyelles Tes seins...

  • Si la honte le fait se retourner la nuit...

    10 octobre 2016

    Si la honte le fait se retourner la nuit, Chercher le sommeil pour cacher son visage C’est qu’il voit avec les yeux de la conscience Celui qu’on disait un garçon intraitable Revenir juger l’homme qui l’a trahi. Plutôt plaider coupable qu’en guise de défense...

  • LVIII Entre l'herbe et le vent/Entre l'erba e lo vent

    10 octobre 2016

    Je n'ai pas un corps qui vole dans le vent. Et pour traverser la grande mer, je n'ai pas un corps qui tienne l'eau. Je n'ai pas un corps qui passe par le feu. Pesants me sont les pieds. J'ai l'haleine courte et la peau tendre. Il craint l'épine, le froid,...

  • Arrêt au village, le dernier recours didactique

    10 octobre 2016

    J'ai souvent parlé avec des hommes devenus pauvreté ils parlaient sachant de quoi il en retournait de leur sort et du mauvais gouvernement au loin ils avaient même une certaine grandeur farouche dans le regard jusqu'à ce jour-là je n'avais encore jamais...

  • EXTÉRIEURS Atlas, Sahara KSAR, DJEBEL SARHO

    10 octobre 2016

    Derrière l'incendie des murs se décomposent les heures dans la plus lente horloge du monde. Nul ne marche sur la terre. Nul ne vole dans les airs. Dans un feu, c'est la vie qui passe, aveugle comme une chouette et sourde comme une caille. Cees Nooteboom,...

  • On choisit

    10 octobre 2016

    Décimée, desséchée, coupée en plusieurs parties comme les rêves, je veux cependant celle-ci, et non une autre façon d'être vivante ; celle-ci, et non une autre façon de mourir ; ce soubresaut, et non plus l'habituel demi-sommeil. Comme une ombre de soi-même...

  • Alléluia

    10 octobre 2016

    Tout est passé, la fleur d'avril, La fleur du temps, la fleur de l'âge, L'Étoile qui fut de passage Au ciel fané, qu'en reste-t-il ? Pas à pas le pied affaibli De qui s'en va vers la nuit noire A perdu d'oubli en oubli Ses chemins à travers mémoire. Mais...

  • Roses en feu

    10 octobre 2016

    Père je brûle des roses père seul Dieu saura ce que le coeur secret révèle les danses antiques avec la biche Père j'ai gravement blessé père je ne blesserai plus j'ai valsé parmi les épines là où les roses brûlent sur le sol Fille puisses-tu tournoyer...

  • Il venait de revoir...

    10 octobre 2016

    Il venait de revoir, sur une chaîne du câble, "L'argent de poche" de François Truffaut et il aurait donné à peu près n'importe quoi pour se retrouver en juin soixante seize, à Thiers (Puy-de Dôme). Pas seulement parce qu'il était nostalgique, qu'il avait...

  • Tiens la porte entrouverte, dit-il...

    10 octobre 2016

    Tiens la porte entrouverte, dit-il aussi longtemps que tu le peux, que le chat puisse entrer et sortir, une feuille voler jusque sur la table, et que tes yeux restent fidèles à la terre, même si la terre chaque jour te semble crucifiée. 29 X 84 Paul de...

  • Surgi des halliers de la Chabrières, de nulle part...

    10 octobre 2016

    Surgi des halliers de la Chabrières, de nulle part, peut-être, ou bien du soir, un chevreuil. Bois d'or, broche des andouillers déchirant le crépuscule : sang d'ambre et de miel clair coulant des quatre griffures. Il s'est arrêté sur le layon, découvert....

  • Plein d'amis sont passés me voir. Raoul entre autres...

    10 octobre 2016

    Plein d'amis sont passés me voir. Raoul, entre autres. Raoul travaillait dans l'agriculture sur un avion pulvérisateur, et il avait fait fortune en ramenant par avion de nuit, toute une cargaison de marijuana à Jackson, dans le Tennesse. Il avait des...

  • Ode pour veiller jusqu'au jour

    10 octobre 2016

    Ma lampe est fille de soleil, Feu vigilant, zèle de vivre. J'ai jeté du blé dans un livre, Il lève durant mon sommeil. Minuit, Midi sonnent pareil. Fort loin en Chine, un paysan Trace un sillon tout d'une phase. Ô terre propre ! Ô table rase ! Fourmi...

  • La dernière douane

    10 octobre 2016

    Depuis que le silence n'est plus le père de la musique depuis que la parole a fini d'avouer qu'elle ne nous conduit qu'au silence les gouttières pleurent il fait noir et il pleut Dans l'oubli des noms et des souvenirs il reste quelque chose à dire entre...

  • Solitude

    10 octobre 2016

    J'ai appris à mon nez l'odeur des roses fraîches, j'ai appris à mes mains les formes du bonheur. J'enseigne à mes oreilles les voix de la terre, mes lèvres ont connu les courbes de l'amour. Mes genoux ont plié contre le poids des pierres, et ma langue...

  • Se faire beaux

    10 octobre 2016

    Se faire beaux, le soir, ensemble et dans la hâte En commentant ce jour long qui nous sépara, Les fracas d'Orient, les tracas des pénates, Se faire beaux pour la sonate ou l'opéra, Bien haut deviser, d'une pièce à l'autre, aux prises Avec le fard, avec...

1 2 3 4 5 > >>