Top articles

  • La colocataire aux pieds nus

    18 juillet 2021

    Et si ce n’était pas le froid du soir qui nous pinçait les lèvres, mais la marche qui reprend, se renouvelle éveille un autre vent et tous ceux en qui j’ai cru ? Tu sais que je porte encore en moi l’envie de m’en aller comme s’achève un film, le soleil...

  • Je suis

    10 octobre 2016

    Je ne sais rien et je le sais. N'est pas plus vain, Penché sur le cristal silencieux des sphères, Celui qui guette le reflet d'un de ses frères (Le reflet ou le corps, c'est même chose enfin). Je suis sûr, tacites amis, tous nous le sommes, Qu'il n'est...

  • Sont les fleuves

    10 octobre 2016

    Nous sommes le temps. Nous sommes la parabole fameuse d'Héraclite l'Obscur. Nous sommes l'eau, et non le dur diamant, l'eau qui se perd, non celle qui repose. Nous sommes le fleuve et nous sommes ce Grec qui se voit dans le fleuve. Son reflet change dans...

  • Vieille Europe

    10 octobre 2016

    Sous d'assombris lambris dorés confiserie du néant en frac noir deux hommes du monde luttent à mort se mordant le sang mais frêle sous les firmaments l'enfant morveux sur les remparts regarde l'Ourse et le Chariot les yeux plongés dans leurs étoiles son...

  • Onde

    10 octobre 2016

    Un onde un train d'ondes ……………………………. Venant d'un lointain allant vers des lointains une onde prend mon centre à part montrant, visant l'essentiel. le particulier sombre Des impatiences se livrent à la patience désignant les défauts sur fond surnaturel...

  • Toute possibilité de souffler...

    10 octobre 2016

    Toute possibilité de souffler comme de revenir en arrière lui étant retirée, ce vagabondage forcé lui donne l'illusion de couvrir des distances et d'avancer du même pas que la passion qui le conduit là où il trouvera peut-être ce qu'à défaut de chercher...

  • Le paradis sur les toits

    10 octobre 2016

    Le jour sera tranquille, froidement lumineux comme le soleil qui naît ou qui meurt et la vitre hors du ciel retiendra l'air souillé. On s'éveille un matin, une fois pour toujours, dans la douce chaleur du dernier sommeil : l'ombre sera comme cette douce...

  • Si la honte le fait se retourner la nuit...

    10 octobre 2016

    Si la honte le fait se retourner la nuit, Chercher le sommeil pour cacher son visage C’est qu’il voit avec les yeux de la conscience Celui qu’on disait un garçon intraitable Revenir juger l’homme qui l’a trahi. Plutôt plaider coupable qu’en guise de défense...

  • LVIII Entre l'herbe et le vent/Entre l'erba e lo vent

    10 octobre 2016

    Je n'ai pas un corps qui vole dans le vent. Et pour traverser la grande mer, je n'ai pas un corps qui tienne l'eau. Je n'ai pas un corps qui passe par le feu. Pesants me sont les pieds. J'ai l'haleine courte et la peau tendre. Il craint l'épine, le froid,...

  • Arrêt au village, le dernier recours didactique

    10 octobre 2016

    J'ai souvent parlé avec des hommes devenus pauvreté ils parlaient sachant de quoi il en retournait de leur sort et du mauvais gouvernement au loin ils avaient même une certaine grandeur farouche dans le regard jusqu'à ce jour-là je n'avais encore jamais...

  • On choisit

    10 octobre 2016

    Décimée, desséchée, coupée en plusieurs parties comme les rêves, je veux cependant celle-ci, et non une autre façon d'être vivante ; celle-ci, et non une autre façon de mourir ; ce soubresaut, et non plus l'habituel demi-sommeil. Comme une ombre de soi-même...

  • Alléluia

    10 octobre 2016

    Tout est passé, la fleur d'avril, La fleur du temps, la fleur de l'âge, L'Étoile qui fut de passage Au ciel fané, qu'en reste-t-il ? Pas à pas le pied affaibli De qui s'en va vers la nuit noire A perdu d'oubli en oubli Ses chemins à travers mémoire. Mais...

  • Roses en feu

    10 octobre 2016

    Père je brûle des roses père seul Dieu saura ce que le coeur secret révèle les danses antiques avec la biche Père j'ai gravement blessé père je ne blesserai plus j'ai valsé parmi les épines là où les roses brûlent sur le sol Fille puisses-tu tournoyer...

  • Il venait de revoir...

    10 octobre 2016

    Il venait de revoir, sur une chaîne du câble, "L'argent de poche" de François Truffaut et il aurait donné à peu près n'importe quoi pour se retrouver en juin soixante seize, à Thiers (Puy-de Dôme). Pas seulement parce qu'il était nostalgique, qu'il avait...

  • Ode pour veiller jusqu'au jour

    10 octobre 2016

    Ma lampe est fille de soleil, Feu vigilant, zèle de vivre. J'ai jeté du blé dans un livre, Il lève durant mon sommeil. Minuit, Midi sonnent pareil. Fort loin en Chine, un paysan Trace un sillon tout d'une phase. Ô terre propre ! Ô table rase ! Fourmi...

  • La dernière douane

    10 octobre 2016

    Depuis que le silence n'est plus le père de la musique depuis que la parole a fini d'avouer qu'elle ne nous conduit qu'au silence les gouttières pleurent il fait noir et il pleut Dans l'oubli des noms et des souvenirs il reste quelque chose à dire entre...

  • Se faire beaux

    10 octobre 2016

    Se faire beaux, le soir, ensemble et dans la hâte En commentant ce jour long qui nous sépara, Les fracas d'Orient, les tracas des pénates, Se faire beaux pour la sonate ou l'opéra, Bien haut deviser, d'une pièce à l'autre, aux prises Avec le fard, avec...

  • Ecriture

    10 octobre 2016

    Sans doute peut-on sentir la dérision qu'il y a à rapporter une expérience singulière quand tant d'hommes souffrent et meurent de mort violente un peu partout dans le monde, quand l'idée de la guerre a déjà soumis les esprits. Mais enfin, à l'encontre...

  • Animula

    10 octobre 2016

    "S'échappe de la main de Dieu l'âme naïve" Vers les lumières changeantes et la rumeur d'un monde plat Clair ou obscur, sec ou humide, chaud ou froid ; Butant contre le pied des tables et des chaises , Tombant, se relevant, voulant saisir jouets et baisers,...

  • The terminal bar

    10 octobre 2016

    La télévision suspendue dans sa cage grillagée, à l'abri des jets de bouteille d'une rage fortuite, est icône et fétiche, qui nous donne notre content de magie et de rédemption, de routine et de sentiment. Les guirlandes d'un an pendent à côté d'un laissé...

  • Football à Slack

    10 octobre 2016

    Dans un plongeon de vallées, au dos nu d'une colline Des hommes bariolés de couleurs Bondissaient, comme bondissait leur ballon gonflé. Le ballon gonflé sautait, les hommes aux couleurs joyeuses Giclaient comme l'eau pour le frapper de la tête. Le ballon...

  • Coin d'ombre

    10 octobre 2016

    Le coin d'ombre et d'humidité dans le potager. Du mur de pierre dégoutte le filet d'eau, doucement, sur le vert moussu, éternellement. Une goutte et une autre goutte, dans le silence où seules les fourmis travaillent et dort un chat et dort l'avenir des...

  • Un régal

    10 octobre 2016

    Il n'y a pas d'autres mot. Parce que voilà ce que c'était. Un régal. Un régal, ces dix dernières années. Vivant, pas d'alcool, travaillant, aimant et étant aimé d'une femme accomplie. Onze ans plus tôt on lui avait dit qu'il lui restait six mois à vivre...

  • Athéisme

    10 octobre 2016

    "Une chose remplace l'autre", disent les gens ici. Et c'est à dire : une chose vaut l'autre. Une chose vaut l'autre -ce qui vaut pour toi vaut pour moi : Je ne sais pas comment ni pourquoi mais je chemine. Nous marchons avec la mort pour seul but Et sans...

  • Ode à la sortie des lycées

    10 octobre 2016

    Jeunes gens la ville n'ouvre devant vous que des semblants de lueur Saisie dans l'hiver Au loin ce n'est qu'une même plaine abandonnée Le temps à la pointe de vos souliers est comme un mur où vos pas butent Malgré le pétillement des visages et les cris...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>